Candriam: Belfius investment partner
Loading...

09 DÉC.

2019

Actions , Thèmes

Les marchés développés à des sommets historiques

 

Actions européennes: Rebond des petites capitalisations et des valeurs de croissance

Les actions européennes ont bien performé, portés par de nombreux chiffres économiques et l’espoir de meilleures nouvelles concernant le « Brexit » et la guerre commerciale. Les petites capitalisations et les valeurs de croissance ont rebondi tout au long de la période, alors que les titres « value » ont sous-performé. Les surprises au niveau des résultats et des chiffres d’affaires des sociétés se sont montrées positives en Europe dans la plupart des secteurs. Nous continuons d’observer de fortes entrées de capitaux en Europe, à la faveur d’une stabilisation des PMI industriels.

Sur le plan sectoriel, la santé, l’industrie et la technologie ont surperformé le marché, alors que l’énergie a continué de se tenir en retrait.

Nous continuons de positionner nos portefeuilles sur des titres « value », qui sont plutôt bon marché et présentent un potentiel de hausse à court terme. Nous maintenons notre biais cyclique et nos surpondérations des secteurs de la banque de détail et de l’automobile, tout en conservant notre sous-pondération des télécommunications, des services aux collectivités et de la santé.

Tout résultat positif supplémentaire concernant le dénouement du « Brexit », les pourparlers commerciaux sino-américains ou les décisions des futurs membres de la BCE et de la Commission européenne pourraient constituer des facteurs favorables à la région à court terme, en particulier pour la gestion de style « value ».

 

 

Actions américaines: un mois solide

Les marchés boursiers du monde entier ont terminé le mois de novembre à des niveaux record. Les actions ont fluctué tout au long du mois en fonction de l’actualité liée aux échanges commerciaux, aux nouvelles manifestations à Hong Kong et aux principaux chiffres économiques. Les négociations commerciales sino-américains ont continué de dominer les marchés.

Les actions américaines ont généré une solide performance en novembre, enregistrant une bonne contribution de la santé, de la technologie et des services de communication, tandis que les services aux collectivités et l’énergie ont sous-performé.

Les soins de santé continuent d’afficher d’excellents résultats et surperforment clairement le reste des marchés des actions, la variation sur 1 mois des BPA estimés à 12 mois restant positive. Le secteur de la technologie, essentiellement favorisé par des surprises positives au niveau des résultats et des revenus des entreprises, a continué de progresser. Le secteur de l’énergie a continué de sous-performer, pénalisé par des révisions d’estimations de résultats peu favorables. La guidance 2020 des valeurs industrielles indique une forte croissance des BPA, sous l’effet d’un accord commercial potentiel.

Nous conservons notre position négative sur l’énergie, en raison de révisions d’estimations de résultats peu favorables, tout en restant toujours positifs envers la technologie (équipements et semi-conducteurs principalement). Nous maintenons notre supondération de la santé, ce secteur continuant de générer de bons résultats.




 

Actions émergentes : les investisseurs prennent quelques bénéfices après le fort rebond du mois d’octobre

Les marchés émergents ont sous-performé les marchés mondiaux en novembre.

Malgré la poursuite des entrées de capitaux dans cette classe d’actifs et une performance positive des marchés développés, les investisseurs en actions émergentes ont pris quelques bénéfices après le fort rebond observé en octobre. A l’incertitude persistante entourant un possible accord commercial de « phase 1 » entre les États-Unis et la Chine, sont venus s’ajouter les manifestations à Hong Kong et en Amérique latine, un renforcement du dollar et une pression sur les cours du pétrole et de l’or, ce qui n’a pas favorisé la performance. Le Brésil, en particulier, a traversé une période difficile, la libération de prison de l’ex-président de gauche Lula et les enchères pétrolières très décevantes ont conduit les investisseurs à prendre des bénéfices. Les efforts d’Erdogan pour soutenir la livre turque ont comme résultat que la devise fut la seule en terrain positif au sein des marchés émergents. Les négociations commerciales, une économie ralentie, la fin de la révision de l’indice MSCI de novembre (augmentation de la pondération des actions chinoises de catégorie A) et l’introduction attendue d’Alibaba à la bourse de Hong Kong ont entraîné le maintien du marché chinois à un niveau inchangé.

Nous avons conservé nos positions neutres sur le Brésil et Taïwan, avec un léger biais positif sur les titres « value ». Nous avons également maintenu notre surpondération de la Chine, tout en réduisant nos positions sur l’ASEAN, une région passée en « sous-pondération ». Nous avons également conservé notre surpondération de la technologie (principalement sur les équipements et les semi-conducteurs), tout en réduisant notre exposition aux secteurs défensifs en passant à « sous-pondérer » sur la consommation courante.