14 MAI

2019

Etudes , ISR , Sucre , Thèmes

Le coût caché du sucre


En tant qu’investisseur responsable, Candriam évalue le positionnement des sociétés dans lesquelles il investit, en analysant plusieurs catégories de facteurs, notamment la santé et le bien-être. Les questions médicales liées aux mauvaises habitudes alimentaires font l’objet de discussions depuis de nombreuses années et leur impact sur les systèmes de santé et leurs coûts sur la société sont également bien connus. Aujourd’hui, les sociétés du secteur de l’alimentation et des boissons font face à un marché et à un contexte règlementaire en mutation.    

L’incidence et le coût lié à l’obésité et à d’autres pathologies associées au syndrome métabolique ont progressé à un rythme vertigineux au cours des cinquante dernières années. Ils affectent désormais des individus dans le monde entier, y compris sur les marchés émergents, et de tous les âges, y compris les enfants.

Le coût pour la société atteint un niveau insupportable – selon les estimations, les mauvais régimes alimentaires ont un impact s’élevant jusqu’à 1% à 2% du PIB mondial sur les coûts de santé. Le coût est à la fois important et, pour l’heure, largement caché.

Ce qui a changé la donne, c’est la découverte selon laquelle le sucre pourrait être le principal responsable des problèmes de surpoids. Les chiffres globaux montrent une corrélation statistique entre l’augmentation de l’apport en sucre et les niveaux d’obésité. La communauté scientifique a commencé à se concentrer sur les causes d’obésité et a établi un lien indirect avec le contenu en sucre des régimes alimentaires modernes.

Chez Candriam, nous sommes résolument convaincus que les sociétés qui saisissent les opportunités et les défis liés à la durabilité de concert avec leurs priorités financières sont les plus à même de créer de la valeur pour l’actionnaire. Nous résumons certains des risques de développement et opportunités stratégiques liés au sucre dans le tableau suivant.


Chez Candriam, nous avons eu et continuons d’avoir un engagement actif auprès des sociétés dans lesquelles nous investissons pour mesurer leurs efforts et pour étudier les portefeuilles d’activités et les stratégies afin d’identifier les gagnants à long terme. De nombreuses entreprises ont élaboré des stratégies claires pour répondre aux risques liés au sucre; certaines vont même jusqu’à reprendre le thème de l’amélioration de la nutrition pour en faire une opportunité commerciale.  Nous avons toutefois constaté que les entreprises détenant les plus mauvaises positions sur notre « carte du sucre » sont également celles qui sont le moins disposées à s’engager ou à être transparentes en ce qui concerne les risques associés.


En général, nous estimons que les secteurs de l’alimentation et des boissons évoluent lentement vers l’adoption de meilleures pratiques en matière de nutrition. A travers notre engagement auprès des sociétés dans lesquelles nous investissons, nous avons découvert qu’un certain nombre de stratégies sont mises en place – de la transformation des portefeuilles de produits à la transformation des recettes des produits– et qu’un fort accent est mis sur la réduction de sucre. Nous pensons que cette orientation est nécessaire dans le contexte de consommation et de règlementation actuel afin de permettre à ces entreprises de continuer à prospérer sur leur marché.

C’est une problématique d’actualité. Notre engagement actif auprès des sociétés se poursuit et nous ferons des mises à jour de notre étude pour continuer d’informer les investisseurs sur les problèmes liés au sucre caché et sur d’autres sujets liés à la santé.

 

TÉLÉCHARGER NOTRE ÉTUDE






[1] Cette étude de cas de juin 2018 préparée par Candriam ne doit pas être considérée comme une prévision, une recherche ou un conseil en investissement ni comme une recommandation d’investissement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout titre. Elle ne doit pas non plus servir à l’adoption d’une stratégie d’investissement, quelle qu’elle soit. Les chiffres et opinions présentés dans la présente peuvent varier en fonction des conditions futures. Le présent document peut contenir des informations prévisionnelles qui ne se basent pas uniquement sur des données historiques. Aucune garantie n’est donnée quant au fait que les prévisions se réaliseront. Le lecteur peut choisir de se fier aux informations contenues dans le présent document à son entière discrétion. Les performances passées ne sont pas un indicateur des performances présentes ou futures et ne doivent pas être l’unique facteur de sélection d’un produit ou d’une stratégie.